Mary Elizabeth Gray

11 juin 2018

Carleton, Québec

Êtes-vous de la famille?

Everhere offre des dons aux familles en deuil afin d'alléger les coûts associés au décès d'un être cher.

En savoir plus

Voici l'avis de décès en ligne de Mary Elizabeth Gray. Veuillez accepter les sincères condoléances d’Everhere.

Sadly, on June 11, 2018, we had to say goodbye to Mary Elizabeth Gray (Carleton, Québec), born in Fredericton, New Brunswick. Family and friends can light a candle as a loving gesture for their loved one. Leave a sympathy message to the family in the guestbook on this memorial page of Mary Elizabeth Gray to show support.

She was predeceased by : her husband John; her siblings, Inez, James, Edythe, Harry, Paul, Willis and Peter; her son-in-law Frank. She is survived by : her daughters, Cathy (John), Sheila, Susan and Kim (Jim); her siblings, Carl (Donna) and Georgina; her great grandchildren, Riley, Colton, Emma and Grayson. In lieu of flowers, donations can be made to Heart and Stroke Foundation.


Souvenirs

Il n’y a pas de souvenir de Mary Elizabeth Gray pour le moment. Vous pouvez ajouter votre souvenir pour rendre hommage à Mary Elizabeth Gray à tout moment.

Ajouter un souvenir

Évènements

Malheureusement, il n’y a pas d’événement pour Mary Elizabeth Gray pour le moment. Si vous êtes au courant d’un événement à venir pour Mary Elizabeth Gray, merci de l’ajouter maintenant.

Ajouter un événement

Hommages

Voici les hommages rendus à Mary Elizabeth Gray qui est décédé à Carleton, Québec.

Messages de sympathie

Souhaitez-vous offrir un message de condoléances aux proches de Mary Elizabeth Gray? Laissez votre message dans l'espace réservé ci-dessous.

Offrir un arbre commémoratif

Planter un arbre pour un être cher. Un hommage unique et durable

Planter un arbre
Découvrir l'histoire familiale que votre ADN peut raconter.

Découvrir l'histoire familiale que votre ADN peut raconter.

Explorer votre ADN

Restez informé

Recevez les avis de décès de la ville de votre choix. Ne manquez jamais la mort d'un être cher.

Abonnez-vous maintenant

Ouvrons le dialogue sur la mort