Les enfants aux funérailles ?

Responsive image
Pendant longtemps, on a cru que les enfants ne pouvaient pas comprendre la mort et les parents bien intentionnés les ont tout simplement tenus à l’écart lors du décès d’un membre de la famille immédiate. Pourtant, c’est maintenant établi hors de tout doute, devant la mort d’une personne significative, les enfants ressentent les mêmes émotions que les adultes, exprimées différemment. Évidemment, la majorité des enfants de moins de 3 ans ne sont pas en mesure de comprendre pourquoi la personne aimée n’est plus là, ni le caractère irrévocable de la mort, cependant ils vivent du chagrin ou de l’anxiété face à l’absence de la personne chère.

Faut-il les amener aux funérailles ou à l’événement hommage?

Pour ce qui est des jeunes enfants de moins de 8 ans, plusieurs spécialistes proposent de leur laisser le choix après leur avoir bien expliqué ce qui se déroulera et à quoi ils doivent s’attendre lors de cet événement.

« Un enfant de neuf ans doit assister aux funérailles de sa grand-mère, même si, bien sûr, il va beaucoup pleurer ».  J. Urra, psychologue et médiateur pour enfants, nous parle de la façon d’élever nos enfants pour qu’ils soient en mesure de faire face aux adversités de la vie.

Voir le corps de la personne aimée une dernière fois peut être une expérience utile lorsque l’enfant en exprime le besoin. Si c’est le cas, demandez-le rapidement, car c’est possible sans embaumement, sous certaines conditions.  

Souvent, toucher l’urne et contempler la photo de l’être cher permet de constater que l’autre ne reviendra pas. L’une ou l’autre de ces options est le point de départ du cheminement qui entraîne, à la longue, une intégration saine de la perte. 

Les événements signés Everhere, adaptés pour les enfants.  

Everhere propose un parcours pour les enfants touchés par le décès d’un proche. Accompagné d’un adulte significatif, l’enfant pourra prendre conscience de la mort et recevoir des réponses à ses questions grâce à des illustrations et des mots adaptés à des enfants de 4 à 10 ans. Le contenu de ce parcours explicatif a été conçu par des spécialistes de la petite enfance et est soumis au parent ou au tuteur avant l’événement. L’adulte aussi a besoin de se préparer à vivre ce parcours et les réactions qu’il suscitera.

À la fin, l’enfant pourra exprimer ce qu’il ressent à travers un dessin ou un mot à l’intention de la personne défunte. Par la suite, un coin enfant accueille les plus jeunes pour leur permettre de relâcher la tension et de s’amuser sous la supervision d’un adulte attentif. Quand la famille le souhaite, un petit bar à bonbons peut être mis à disposition. 

Trouvez réponses à vos questions

Découvrez les tabous qui durent depuis plus de 100 ans