Organiser un événement-hommage à un proche décédé : un beau défi

Banner

Il arrive quelquefois que les familles croient pouvoir organiser elles-mêmes le moment du dernier adieu. Certaines y parviennent et d’autres se retrouvent aux prises avec une charge qu’elles n’avaient pas évaluée.

Le contexte

Quand un membre de la famille s’en va, c’est toujours un choc, un moment particulier qui nous marque pour toujours. Certains croient que se jeter dans l’action leur permettra d’oublier un peu la fatigue, le chagrin et l’effet de désorientation momentanée que le deuil provoque. Bien entendu, lorsqu’il y a de nombreuses personnes qui lèvent la main pour collaborer, c’est un peu plus facile, mais il y a tant de choses à penser et à prévoir en quelques jours!

Le rituel d’adieu dépend de vous!

Un rituel est constitué de mots et de gestes symboliques et significatifs, qui sortent du quotidien pour créer un espace spécial et privilégié, que l’on pourrait qualifier de sacré.

Il y a des personnes dont vous pouvez retenir les services et qui diront les mots et poseront les gestes que vous ne seriez pas en mesure de dire ou de faire. Ils vous rencontrent afin d’imaginer avec vous ce qui serait le plus approprié pour rendre hommage à l’être cher dans le respect de ses convictions et de vos aspirations.

Vous n’êtes pas obligé de vous en remettre à la personne proposée par la maison funéraire. Vous avez le choix. Vous pouvez aussi présider vous-même à la cérémonie si vous vous sentez d’attaque. Pourquoi pas, puisque c’est vous qui connaissez le mieux la personne qui vous quitte? Voici un article entier sur comment sortir du cadre pour mieux vivre un deuil.

Sparkles image

Y a-t-il un chef d’orchestre dans la salle?

Organiser un tel événement exige qu’au moins une personne soit en mesure de conserver une vue d’ensemble et prenne le leadership. Il y aura d’innombrables décisions à prendre et bien des calculs à faire. Répartir les tâches sera le premier défi à relever. Comment ne pas froisser quelqu’un en décidant qui fait quoi. Les émotions sont à fleur de peau et la moindre chose peut provoquer des réactions démesurées et le temps presse! Tout le monde veut que tout se déroule rapidement. Les parents plus éloignés, les amis, les collègues, chacun veut savoir où et quand le rassemblement aura lieu. En plus de répondre au téléphone qui sonne sans arrêt, il faudra trouver le temps de planifier pour que tout se déroule dans l’ordre.

Les grandes questions

Où et quand réunir les parents et amis? S’il s’agit d’une rencontre informelle à la maison familiale, c’est parfait, le lieu est déjà trouvé. Il y a le ménage à faire et l’aménagement à repenser. Si la maison n’est pas assez grande, il faut trouver une salle, et vite! Quand la salle est louée et que la date et l’heure sont déterminées, il faut prévenir tout le monde. Les réseaux sociaux seront très utiles, car il est impossible pour monsieur et madame tout-le-monde de faire paraître un avis de décès dans les journaux. Trop de mauvaises blagues ont été faites dans le passé et les médias n’acceptent plus de faire paraître les textes et les photos fournies par les familles. Il est facile de créer un avis de décès en ligne, gratuitement, par le biais du site Everhere pour ensuite le partager sur les réseaux sociaux. Everhere sécurise les avis de décès préalablement approuvés par le système en place.

Quel est le budget alloué? Quand plusieurs personnes mettent la main à la pâte, c’est formidable, mais la somme des factures à la fin de l’exercice peut être tout aussi étonnante. Un 15$ par ci, un 100$ par là, quelques imprévus en cours de route, et très rapidement, le budget que l’on s’était fixé a volé en éclat.

Aller chercher l’urne contenant les cendres, faire finir une bonne photo, acheter des bougies, repasser les nappes, commander des fleurs, créer un signet et en faire imprimer suffisamment, faire la bouffe ou avoir recours à un traiteur, une belle tornade à gérer et bien des factures qui s’accumulent.

Comment organiser le déroulement et prendre le contrôle de la situation? Une autre pièce du casse-tête à ajuster. Le cousin qui parle si bien n’a pas le temps… la nièce si habile en graphisme s’est proposée pour monter le diaporama, mais elle est difficile à rejoindre et les photos qu’on lui soumet à partir de Facebook ne peuvent pas être agrandies et projetées… l’oncle qui chante et joue de la guitare s’est cassé un bras. Il y a toujours des solutions, mais pendant qu’on les trouve, la pression monte.

Quelques conseils

Le goûter, un élément qui mérite réflexion

Les buffets froids traditionnels sont de plus en plus souvent boudés par les gens qui viennent témoigner leur sympathie. Les sandwiches sans croûte ont fait leur temps.

Par contre, dans des endroits différents des salons funéraires, les cocktails sont de plus en plus populaires. En général, 4 bouchées par personne suffisent.

À l’heure de la collation l’après-midi, des biscuits, des petits gâteaux, des trempettes de légumes font amplement le travail avec un bon café.

Les grosses dépenses pour recevoir tout le monde n’impressionnent plus personne.

De plus en plus de familles choisissent de rassembler ceux qui désirent rester ensemble après la cérémonie dans un restaurant où chacun prend sa facture.

Proximité et convivialité

Les grandes entreprises funéraires ont choisi d’offrir des complexes funéraires géants aux dépens des petits salons mortuaires de quartier. Pourtant, quand une personne aimée nous quitte, on peut avoir besoin de rester près de là où elle habitait, dans son milieu, pour que tous ceux qui l’ont connue puissent facilement venir lui rendre hommage.

Si vous ressentez ce besoin de rester dans l’entourage, dans un lieu simple et convivial, pensez à la salle communautaire de la paroisse pour réunir votre monde ou faites affaire avec un service qui accepte d’organiser l’événement en dehors de ses installations. Vous vous sentirez beaucoup plus confortable.

De la musique et une ambiance qui lui ressemblent

Rendre hommage à un être aimé qui nous quitte, c’est aussi l’entourer de ce qu’il ou elle aimait le mieux. Il n’est pas toujours facile de faire jouer sa musique préférée dans un complexe funéraire conventionnel, car cela pourrait déranger les familles dans les autres salons. Vous pouvez convier famille et amis dans une petite salle de spectacle et écouter un groupe ou un musicien interpréter ses pièces chouchous.

Créer une atmosphère différente n’est pas non plus une évidence dans un environnement très encadré. Votre défunt aimait peindre? Louez une salle pour exposer ses toiles – pourquoi pas dans un musée? Il aimait la chasse et la pêche? Apportez sa veste et son coffre de pêcheur. Elle adorait cuisiner? Concoctez sa meilleure recette de dessert et partagez-la pour le goûter. Voir notre article entier sur sortir des cadres pour mieux vivre un deuil. Ne vous gênez pas pour personnaliser les lieux et si le salon funéraire n’est pas le bon endroit, allez ailleurs!

Le grand jour est arrivé

Il est arrivé avec une telle rapidité qu’on est déjà étourdis. Heureusement, tout est prêt et on n’a presque rien oublié. Les gens commencent à arriver. Les funérailles sont, en général, le moment de retrouver des personnes que l’on aime bien, mais que l’on fréquente rarement. Les conversations vont bon train, et la responsable court partout en tentant de dire un mot à tout le monde. Les deux ou trois personnes qui devaient faire l’accueil et veiller à installer la tante en fauteuil roulant et l’oncle malentendant sont prises dans le tourbillon. C’est l’hôtesse qui se retrouve à veiller sur deux fois plus de monde qu’elle ne s’y attendait, car les familles sous-évaluent souvent le nombre de gens qui voudront participer à l’événement.

Bien sûr, au final, le rituel significatif que l’on avait imaginé a touché tout le monde, sauf quelques aînés qui n’apprécient guère l’originalité. Tout le monde a partagé des souvenirs et des anecdotes, et le principal est réussi. Mais à quel prix?! Il faut maintenant remettre la maison ou la salle en état et se retrouver, épuisés et seuls.

L’alternative

Les entreprises funéraires traditionnelles proposent une formule qui ne vous plaît pas : trop impersonnelle, trop prévisible et les prix sont injustifiés. Vous souhaitez faire quelque chose qui sort de l’ordinaire, sans payer trop cher. Il est possible de faire affaire avec des professionnels comme Everhere, qui réaliseront précisément ce que vous voulez, veilleront à gérer le budget que vous avez prévu, trouveront un endroit parfait pour accueillir tous ceux qui viendront et même ceux que vous n’attendiez pas. Ils fourniront du personnel afin de voir, à votre place, à tous les détails auxquels il faut penser. De plus, par leur délicatesse et leur présence rassurante, ils pourront vous aider à surmonter le stress et l’émotion. Leur appui fera toute la différence pour que, dans ces moments difficiles, vous puissiez prendre soin de vous, vous reposer un peu et être vraiment avec vos proches qui ne souhaitent que vous exprimer leur soutien.

Quelques recherches sur Internet ou au téléphone vous permettront d’identifier facilement les spécialistes qui vous accompagneront avec efficacité et gentillesse, sans qu’il vous en coûte une fortune. Leur expérience vous servira de guide afin de ne pas tomber dans le piège des dépenses vraiment inutiles. Il y a fort à parier qu’au final, vous aurez un bien meilleur souvenir de cette journée qui marque un grand changement dans votre vie.